Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable

Barrage Daniel-Johnson

Origine et signification Ce barrage, propriété d’Hydro-Québec, a été érigé sur la rivière Manicouagan, à quelque 160 km au nord-ouest de Baie-Comeau, sur la Côte-Nord. Construit au cours des années 1960, cet ouvrage constitue le plus grand barrage à voûtes multiples et contreforts au monde. D’une hauteur de 214 m et long de 1,3 km, il contient 2,2 millions de m3 de béton. Le barrage Daniel-Johnson retient les eaux du réservoir Manicouagan, qui alimente la centrale Manic-5 et la centrale Manic-5-PA.

Le 26 septembre 1968, le premier ministre Daniel Johnson (père) devait procéder à l’inauguration du barrage lorsqu'il fut trouvé mort le matin même, emporté par une thrombose coronarienne. Dès le 20 octobre 1968, son successeur, Jean-Jacques Bertrand, annonçait que l'ouvrage serait nommé Barrage Daniel-Johnson, pour commémorer le premier ministre défunt. La cérémonie d’inauguration fut donc reportée au 26 septembre 1969, soit un an après le décès de Daniel Johnson.


Notice biographique

Daniel Johnson (Danville, 1915 – Rivière-aux-Outardes, 1968) est le vingtième premier ministre du Québec. Il occupe cette fonction du 16 juin 1966 au 26 septembre 1968. Avocat de formation, il amorce sa carrière politique à l'Assemblée législative en 1946, alors qu'il est élu député de l'Union nationale dans la circonscription électorale de Bagot. Il devient chef de son parti en 1961 et siège comme chef de l'opposition de 1961 à 1966. Auteur de l'ouvrage Égalité ou indépendance, c'est aussi lui qui accueille le général de Gaulle lors de sa visite historique au Québec, en 1967. Durant son mandat comme premier ministre, il poursuit les grandes réformes de la Révolution tranquille, en procédant, entre autres, à la création des cégeps, à la fondation de la Bibliothèque nationale et à la mise sur pied du réseau de télévision Radio-Québec. Le 26 septembre 1968, à l'occasion de l'inauguration du barrage connu sous le nom Barrage Manic-Cinq – aujourd'hui désigné sous celui de Barrage Daniel-Johnson –, Daniel Johnson meurt alors qu'il est toujours en fonction. Parmi les lieux nommés en souvenir de ce premier ministre se trouvent, outre ce barrage, une circonscription électorale et plusieurs voies de communication.

En 2012, en raison de son influence sur le cours de l'histoire du Québec, Daniel Johnson a été désigné personnage historique. Pour plus de détails, consultez la fiche consacrée à ce premier ministre dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec.

Sources

Principales sources (Consultées en novembre 2020.)
Site Web de l'Assemblée nationale
Site Web du Répertoire du patrimoine culturel du Québec
Site Web du Dictionnaire biographique du Canada
Site Web Généalogie Québec
Site Web Ancestry
Plateforme de recherche Érudit

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Daniel-Johnson

Générique (avec ou sans particules de liaison) Barrage

Type d'entité Barrage

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) Manicouagan

Municipalité Rivière-aux-Outardes (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 96902

Latitude nord     Longitude ouest 50° 38' 49" 68° 43' 27"

Coordonnées décimales -68.72417      50.64694

Carte topographique 1/50 000 22K/10

Carte topographique 1/20 000 22K/10-0202

Ancien nom

  • Barrage Manic-Cinq

Nouvelle recherche

English  |  Español