Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable

Kawawachikamach
Kaawaawaachikamasch (Village naskapi)  - Variante traditionnelle autochtone

Origine et signification L'appellation Kawawachikamach désigne un village naskapi situé à une quinzaine de kilomètres au nord-est de Schefferville. Elle signifie pour certains « lac venteux » et pour d'autres « rivière sinueuse se transformant en un grand lac ». Seul village naskapi du Québec, Kawawachikamach est aussi le plus récent de l'ensemble des établissements amérindiens québécois. Mis en chantier en 1981, il accueille ses premiers résidents en 1983. Sans doute les Naskapis espèrent-ils voir en lui la dernière étape d'un long périple entrepris depuis Fort Mckenzie, en 1949, et qui les mène d'abord à Kuujjuaq où ils cohabitent avec les Inuits. C'est en 1956 qu'ils viennent s'établir près de Schefferville, sur les bords du lac John. Ils se rapprochent encore plus de la ville minière, en 1972, alors qu'ils rejoignent les Innus déjà installés à Matimekosh. La relocalisation des Naskapis à Kawawachikamach découle de certaines dispositions de la Convention du Nord-Est québécois signée en 1978 et qui leur accorde des compensations financières pour l'abandon de certains droits territoriaux tout en leur offrant la possibilité de se construire un nouveau village. Établi selon des normes d'urbanisme et de construction spécifiquement adaptées au milieu, le village est devenu, à juste titre, un objet de fierté pour ceux et celles qui y ont travaillé. Forts de cette réussite, les Naskapis ont conçu et sont en voie de réaliser, à partir des ressources du milieu, plusieurs autres projets d'envergure à implications tant sociales, éducationnelles, culturelles qu'économiques : programmes d'aide aux chasseurs de caribous, activités scolaires axées sur les modes de vie traditionnels, exploitation d'une pourvoirie de chasse et de pêche, organisation de randonnées d'aventure en forêt, de voyages en motoneige, etc. Cette capacité de puiser à même leurs propres ressources permettra sans doute aux Naskapis de conférer à Kawawachikamach un rôle moteur dans l'économie du Moyen-Nord.

Sources

Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1984-04-05

Spécifique Kawawachikamach

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Village naskapi

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) Caniapiscau

Municipalité Kawawachikamach (Terres réservées aux Naskapis)

Code géographique de la municipalité 97806

Latitude               Longitude (coord. sexagésimales) 54° 51' 49" -66° 45' 42"

Latitude               Longitude (coord. décimales) 54.86372 -66.76184

Carte topographique 1/50 000 23J15

Carte topographique 1/20 000 23J15 -0101

Variante traditionnelle autochtone

  • Kaawaawaachikamasch (Village naskapi)

    Kaawaawaachikamasch est le nom que les Naskapis utilisent pour désigner le village naskapi dont la forme officielle est Kawawachikamach. Ce village est situé à 7 km au nord-est de Schefferville, sur la Côte-Nord, et à pareille distance à l’ouest de la frontière entre le Québec et Terre-Neuve-et-Labrador. Sur le plan hydrographique, il se trouve sur un plateau, au point de rencontre entre les bassins versants de la rivière George, de la rivière à la Baleine, de la rivière Caniapiscau et du fleuve Churchill.

    Après des siècles de vie sur leur territoire traditionnel, au cœur de la péninsule du Labrador, les Naskapis ont vécu une série de déménagements, de la deuxième moitié du XIXe aux années 1980. En effet, la majorité de ces derniers se sont déplacés en 1842 de Fort Chimo, aujourd’hui nommé Umingmaqautik, à Fort Nascopie, un ancien poste de traite de la Compagnie de la Baie d’Hudson situé en bordure du lac Petitsikapau, au Labrador terre-neuvien. Puis, ils sont retournés à Fort Chimo en 1870, se sont établis à Fort Mackenzie en 1916, sont encore revenus à Fort Chimo en 1948, sont déménagés au lac John (qui deviendra la réserve de Lac-John en 1960) en 1956 et se sont par la suite installés à Matimekosh en 1972. Le dernier déménagement des Naskapis, de Matimekosh à Kawawachikamach, en 1983, découle de certaines dispositions de la Convention du Nord-Est québécois, signée en 1978. Cette dernière leur a accordé la possibilité de se construire un nouveau village, établissement encadré entre autres par la Loi sur les villages cris et le village naskapi de 1979.

    Le village de Kawawachikamach a été établi selon des normes d’urbanisme et de construction spécifiquement adaptées au milieu. Les Naskapis ont conçu et sont en voie de réaliser, à partir des ressources du milieu, plusieurs autres projets d’envergure à vocations tant sociale qu’éducationnelle, culturelle et économique. Notons les programmes d’activités scolaires axées sur les modes de vie traditionnels et l’exploitation d’une pourvoirie de chasse et de pêche.

    Kaawaawaachikamasch signifie « c’est près d’un lac croche » ou « c’est près d’un lac venteux ».

    Dans le syllabaire naskapi, le nom Kaawaawaachikamasch est représenté par la forme ᑲᐛᐛᒋᑲᒪᔅᒡ.

    Kaawaawaachikamasch se prononce ka-wa-wa-tshi-ka-mastsh.

Nouvelle recherche

English  |  Español