Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Recherche avancée

Recherche avancée

Actualités

Une carte interactive pour la Journée nationale des peuples autochtones!

20 juin 2022

Une centaine de noms de lieux autochtones significatifs du Québec sont mis en lumière dans une nouvelle carte interactive. Ces noms ont été retenus par des représentants et représentantes de communautés autochtones en raison de leur valeur sur le plan culturel ou symbolique. Des extraits sonores, enregistrés par des membres des communautés représentées, permettent de connaître la prononciation des toponymes. Cette carte s’ajoute aux nombreux outils de la Commission qui valorisent des noms de lieux du Québec.

Parcourez la carte interactive à la rencontre du riche patrimoine toponymique autochtone du Québec!


Un hommage toponymique au père de l’assurance maladie

7 juin 2022

Portrait de Claude Castonguay
© Source : BAnQ, Fonds du ministère de la Culture et des Communications

L’immeuble hébergeant le siège social de la Régie de l’assurance maladie du Québec porte désormais le nom Édifice Claude-Castonguay. Cette désignation toponymique commémorative a été annoncée par le premier ministre du Québec, M. François Legault, à l’occasion d’une cérémonie de commémoration nationale à la mémoire de Claude Castonguay qui s’est tenue le 6 juin, à Québec.

Claude Castonguay a consacré sa vie à l’amélioration de la qualité de vie des Québécoises et des Québécois. Il est notamment considéré comme le père du régime d’assurance maladie du Québec.

Pour de plus amples renseignements sur le nom Édifice Claude-Castonguay, consultez la fiche descriptive à son sujet dans la Banque de noms de lieux du Québec.



Consulter toutes les actualités


 Chroniques toponymiques.

Déjà hier...

Le 23 mai dernier, c’était la Journée nationale des patriotes. Cette journée a été instaurée par le gouvernement il y a exactement 20 ans, en 2002, pour rappeler le mouvement patriote québécois du XIXe siècle. Dans le même but, le gouvernement avait aussi décrété, en 1977, que la route 133, qui relie Sorel-Tracy à Saint-Jean-sur-Richelieu, serait désignée sous le nom de Chemin des Patriotes.

Si la lutte des patriotes pour la liberté politique et l’obtention d’un système de gouvernement démocratique est bien connue, son combat pour la sécularisation de la société, lui, l’est moins. Ainsi, alors que l’article 1 de la Déclaration d’indépendance du Bas-Canada, rédigée par des patriotes en 1838, énonce sans surprise la rupture des liens unissant politiquement le Bas-Canada et la Grande-Bretagne, l’article 4 du même texte, plus étonnamment, abolit toute union entre l’Église et l’État!

Bien sûr, cette déclaration d’indépendance n’eut jamais force de loi, mais c’était là l’amorce d’une pensée qui traverserait le temps. Plusieurs personnalités du XIXe siècle se sont effectivement exprimées sur la laïcisation au Québec et ont fait entendre leurs revendications en cette matière. Pour en savoir plus sur deux d’entre elles et sur leur rappel dans notre toponymie, lisez notre chronique.

Consulter les chroniques déjà parues.

Date de la dernière mise à jour : 2022-06-20

English  |  Español