Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Rue Duvernay


Origine et signification Cette voie de communication se trouve à Saguenay, dans un quartier résidentiel de l’arrondissement de Jonquière situé en bordure de la rivière aux Sables. D’une longueur d’un peu plus de 150 m, la rue Duvernay est orientée dans un axe nord-est–sud-ouest. Son nom rappelle le souvenir de Ludger Duvernay.

Notice biographique

Ludger Duvernay (Verchères, 1799 – Montréal, 1852) est imprimeur, éditeur et homme politique. Après s'être établi à Trois-Rivières, il met sur pied une imprimerie. Quelques journaux, dont La Gazette des Trois-Rivières et Le Constitutionnel, sortiront de ses presses. Selon lui, l'un des devoirs d'un journal est la dénonciation de l'oppression. En 1827, il déménage à Montréal où il fait l'acquisition de La Minerve, fondé par Auguste-Norbert Morin. Ce journal, l'un des plus importants du Bas-Canada, diffuse les idées du Parti patriote et de Louis-Joseph Papineau. Comme éditeur, Ludger Duvernay est emprisonné plusieurs fois en raison de ses opinions. Le 24 juin 1834, il organise un banquet au cours duquel plusieurs toasts sont portés au Parti patriote et aux revendications de la Chambre d'assemblée du Bas-Canada. L'événement a pour but de doter les Canadiens français d'une fête nationale. Plusieurs personnalités y participent, notamment le maire de Montréal Jacques Viger et Louis-Hyppolyte Lafontaine. La carrière politique de Ludger Duvernay débute lorsqu'il est élu député de Lachenaie à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada, en 1837. La même année, à l'automne, forcé à l'exil en raison d'un mandat d'arrêt contre lui et d'autres patriotes, il quitte Montréal et se rend aux États-Unis, où il intègre le réseau des exilés canadiens et réussit à publier le journal Le Patriote canadien. Avant que l'année s'achève, il participe à la bataille de Moore's Corner, à l'est de Philipsburg en Estrie, qui se solde par une défaite pour les patriotes. De retour à Montréal en 1842, Ludger Duvernay – qui n'est plus député – reprend la publication de La Minerve. L'année suivante, il cofonde l'Association Saint-Jean-Baptiste de Montréal, qu'il préside en 1851.





-->

Date d'officialisation 1985-09-05

Spécifique Duvernay

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Saguenay (Ville) (Jonquière)

Code géographique de la municipalité 94068

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Duvernay

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Duvernay

Le nom en rouge correspond à la municipalité qui existait avant les fusions municipales. Dans une adresse, il faut continuer d'utiliser le nom de cette ancienne municipalité.

Nouvelle recherche

English  |  Español