Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Rang Kempt


Origine et signification Cette voie de communication se trouve à Mont-Saint-Grégoire, en Montérégie. Son nom rappelle le souvenir de James Kempt.


Notice biographique

Sir James Kempt (Édimbourg, Écosse, vers 1765 – Londres, Angleterre, 1854) est un militaire et un administrateur colonial britannique, notamment connu pour son mandat comme gouverneur général de l’Amérique du Nord britannique. Il rejoint l’armée britannique en 1783, puis gravit les échelons dans le contexte des guerres de la Révolution française (de 1792 à 1802) et des guerres napoléoniennes (de 1803 à 1815). Après avoir exercé la fonction de quartier-maître général de l’Amérique du Nord britannique de 1807 à 1811, James Kempt se distingue particulièrement sous les ordres d’Arthur Wellesley, 1er duc de Wellington (1769-1852), au cours de la campagne d’Espagne et de la célèbre bataille de Waterloo (en 1815), où il commande une brigade. À la suite de la défaite finale de Napoléon Ier (1769-1821), il est fait chevalier de l’ordre du Bain et se réoriente vers une carrière dans les colonies.

De 1820 à 1828, James Kempt occupe le poste de lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse. À ce titre, il préside à l’union de la colonie du Cap-Breton avec le reste de la Nouvelle-Écosse et réussit à maintenir des relations cordiales avec les membres de l’Assemblée législative. Administrateur respecté, James Kempt est promu gouverneur général de l’Amérique du Nord britannique en 1828 malgré son désir de retourner en Europe. Au cours de ses deux années comme gouverneur général, il parvient à apaiser les tensions importantes qui s’étaient manifestées entre son prédécesseur, George Ramsay, 9e comte de Dalhousie (1770-1838), et le Parti patriote de Louis-Joseph Papineau (1786-1871), notamment en acceptant un projet de réforme des finances soumis par l’Assemblée législative et en autorisant un redécoupage de la carte électorale du Bas-Canada. Si le court mandat de James Kempt représente une rare accalmie dans la période de tensions menant aux rébellions de 1837 et 1838, plusieurs politiciens londoniens critiquent son administration en raison de ses concessions à la majorité francophone. James Kempt est aussi le maître d’œuvre du chemin qui prendra le nom de Chemin Kempt. Cette voie de communication, dont la construction débute en 1830, facilite la colonisation de la vallée de la Matapédia et constitue le premier lien terrestre entre la Gaspésie et le Nouveau-Brunswick. En 1830, James Kempt est rappelé à sa demande en Grande-Bretagne, où il occupera pendant quelques années le prestigieux poste militaire de maître général de l’équipement avant de se retirer de la vie publique.

Sources

Dictionnaire biographique du Canada (consulté en septembre 2023)
Site Web de l'Encyclopédie canadienne (consulté en septembre 2023)

-->

Date d'officialisation 1986-10-09

Spécifique Kempt

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rang

Type d'entité Rang (voie)

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Haut-Richelieu

Municipalité Mont-Saint-Grégoire (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 56097

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rang Kempt

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rang Kempt

Nouvelle recherche

English  |  Español