Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable

Lac aux Araignées
Nanamakwbagw (Lac)  - Variante traditionnelle autochtone

Origine et signification Situé dans le canton de Ditchfield, immédiatement à l'est du lac Mégantic, ce lac s'étend à une altitude de près de 400 m et s'étire sur plus de 5 km d'est en ouest.Il reçoit la rivière aux Araignées dans sa partie orientale, fort marécageuse, et son exutoire vers le lac Mégantic se fait à travers la baie de l'Ouest.Alors que son littoral sud présente un tracé passablement régulier, sa rive nord est tout en indentations où alternent de longues pointes et des baies profondes qui donnent à l'ensemble la forme d'une araignée.Ainsi s'explique la désignation du lac, qui s'est étendue à son principal affluent et à l'une de ses îles.Les troupes de Benedict Arnold firent la mauvaise expérience des abords marécageux et imprécis de ce plan d'eau en 1775. Les documents du temps qualifient le lac de nepis, ce qui ne semble pas à proprement parler un toponyme, mais un terme inspiré de nebes, nebesek, c'est-à-dire étang, lac ou marécage.Sur leur carte de 1795, Gale et Duberger inscrivent le nom «Mecanicamack L.», que Joseph Bouchette reprendra, en 1815, sous la forme de Macanamack.Ce toponyme renferme les éléments de la langue des Abénaquis qui permettent de penser au sens de lac marécageux.Avec l'arpentage des cantons, dans la première moitié du XIXe siècle, la forme curieuse de cette nappe d'eau inspire le nom de Spider Lake et, en 1914, c'est sous cette appellation de Spider que le lac est répertorié dans le Dictionnaire des rivières et lacs de la province de Québec.L'usage français de la forme traduite Lac aux Araignées s'implante, semble-t-il, dans les année 1920 et devient officielle par la suite.La carte du District électoral de Beauce (1924) indique «L. Araignée», traduction plus voisine de la forme anglaise du toponyme.

Sources

Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

-->

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Araignées

Générique (avec ou sans particules de liaison) Lac aux

Type d'entité Lac

Région administrative Estrie

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Granit

Municipalité Frontenac (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 30025

Latitude               Longitude (coord. sexagésimales) 45° 28' 29" -70° 48' 46"

Latitude               Longitude (coord. décimales) 45.47472 -70.81277

Carte topographique 1/50 000 21E07

Carte topographique 1/20 000 21E07 -0201

Variante traditionnelle autochtone

  • Nanamakwbagw (Lac)

    Nanamakwbagw est le nom que les Abénakis, ou W8banakiak en langue abénakise, utilisent pour désigner le lac dont le nom officiel est Lac aux Araignées. Cette étendue d’eau, située immédiatement à l'est du lac Mégantic, à une altitude de près de 400 m, s'étire sur plus de 5 km d'est en ouest. Il reçoit les eaux de la rivière aux Araignées dans sa partie orientale, fort marécageuse, et se déverse dans la baie de l'Ouest, qui est son exutoire vers le lac Mégantic.

    D’ailleurs, Nanamakwbagw signifie « terrain spongieux, instable » et fait référence aux abords marécageux du lac.

    Sur leur carte de 1795, les arpenteurs Samuel Gale et Jean-Baptiste Duberger avaient inscrit le nom Mecanicamack L., que le cartographe Joseph Bouchette allait reprendre, en 1815, sous la forme de Macanamack. Il est à noter que les formes Macannamack, Maccanamack, Mecaunamack, Meganikamac et Nekanikamack ont aussi été relevées pour désigner ce lac.

    Enfin, mentionnons que le lac se trouve à proximité du site Cliche-Rancourt. Ce site archéologique daté de la période dite du Paléoindien ancien, qui se situe de 12 000 à 10 000 ans avant aujourd’hui, est le seul au Québec à avoir livré des pointes à cannelure. Bien que l’on ne puisse rattacher les occupants du site Cliche-Rancourt à un groupe culturel contemporain particulier, il est intéressant de noter que les environs sont fréquentés par des groupes humains depuis plus de 10 000 ans.

    Nanamakwbagw se prononce na-na-ma-quo-bague.

Nouvelle recherche

English  |  Español