Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Rue De Salaberry


Origine et signification Cette voie de communication se trouve à Joliette, dans Lanaudière. Son nom rappellerait le souvenir de Charles-Michel d’Irumberry de Salaberry.

Notice biographique

Charles-Michel d'Irumberry de Salaberry (Québec, 1778 – Chambly, 1829) est un militaire, un homme politique et un seigneur, qui s'est inscrit dans l'histoire nationale québécoise comme le héros de la bataille de la Châteauguay. Issu d'une famille seigneuriale proche des autorités coloniales, il obtient en 1794 un grade d'officier dans l'armée britannique grâce au patronage du prince Édouard-Auguste (1767-1820). D'Irumberry de Salaberry s'illustre lors de campagnes dans les Antilles et en Europe, gravissant rapidement les échelons. En 1810, il rentre au pays en tant qu'aide de camp du major-général Francis de Rottenburg (1757-1832). 

Au printemps 1812, alors qu'une invasion des colonies britanniques nord-américaines par les États-Unis est pressentie, le gouverneur général, George Prevost (1767-1816), confie à d'Irumberry de Salaberry la mission de lever un corps d'infanterie légère au sein de la population du Bas-Canada. Cette unité d'élite de la milice prend le nom de Voltigeurs canadiens. Après le déclenchement de la guerre de 1812 (de 1812 à 1815), d'Irumberry de Salaberry et ses voltigeurs sont chargés de défendre la frontière du Bas-Canada. Aidés de guerriers mohawks, ils repoussent une première incursion américaine lors la bataille du Moulin de Lacolle, en novembre 1812. 

Le 26 octobre 1813, d'Irumberry de Salaberry entre dans la légende. Ayant établi de solides positions défensives sur la rive sud de la rivière Châteauguay, près d'Ormstown, et multipliant les stratagèmes afin de créer l'illusion qu'il dispose d'une force plus nombreuse, il met en déroute l'armée américaine bien qu'il soit à la tête de seulement quelques centaines de voltigeurs, de miliciens et d'alliés autochtones. Si les prétentions de George Prevost voulant que 300 Canadiens aient repoussé 7 000 Américains contribuent aussitôt à construire le mythe entourant la bataille de la Châteauguay, le triomphe de d'Irumberry de Salaberry et de ses hommes, qui a préservé Montréal d'une offensive majeure, n'en demeure pas moins décisif. 

D'Irumberry de Salaberry est promu lieutenant-colonel en 1814, mais il quitte l'armée peu après la fin du conflit, aigri par les efforts de George Prevost afin de lui voler le mérite de la victoire de la Châteauguay. En récompense de son haut fait militaire, il est néanmoins décoré de l'ordre du Bain en 1817, puis nommé au Conseil législatif en 1818. Parallèlement à sa carrière publique, d'Irumberry de Salaberry s'établit à Chambly, où il acquiert une propriété foncière importante et devient un homme d'affaires prospère. 

Déjà hissé au rang de héros populaire de son vivant, d'Irumberry de Salaberry est demeuré une figure emblématique de la guerre de 1812 à travers les époques.

Sources

Dictionnaire biographique du Canada (consulté en juin 2023)
Répertoire du patrimoine culturel du Québec (consulté en juin 2023)
Site Web de l'Assemblée nationale du Québec (consulté en juin 2023)
Site Web de l'Encyclopédie canadienne (consulté en juin 2023)

Date d'officialisation 1997-03-25

Spécifique De Salaberry

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Lanaudière

Municipalité régionale de comté (MRC) Joliette

Municipalité Joliette (Ville)

Code géographique de la municipalité 61025

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue De Salaberry

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue De Salaberry

Nouvelle recherche

English  |  Español