Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Place Churchill


Origine et signification Cette voie de communication se trouve à Baie-D’Urfé, sur l’île de Montréal. Son nom rappelle le souvenir de Winston Churchill.


Notice biographique

Sir Winston Leonard Spencer-Churchill (Woodstock, Angleterre, 1874 – Londres, Angleterre, 1965) est un homme d’État et un écrivain britannique, notamment connu pour son rôle décisif dans la victoire des Alliés lors de la Deuxième Guerre mondiale. Issu de l’union d’un aristocrate britannique et d’une mondaine américaine, il acquiert un certain renom en tant que militaire en Inde et au Soudan, puis comme correspondant durant la seconde guerre des Boers (de 1899 à 1902). Utilisant ces expériences comme tremplin afin d’entreprendre une carrière politique, Winston Churchill est élu à la Chambre des communes en 1900. Il y siège sous la bannière du Parti conservateur jusqu’en 1904, année au cours de laquelle il rejoint les rangs des libéraux. Winston Churchill occupe plusieurs postes ministériels au sein des gouvernements de ce parti, dont ceux du Commerce (de 1908 à 1910), de l’Intérieur (de 1910 à 1911) et de la Marine (de 1911 à 1915). À titre de premier lord de l’Amirauté, il prépare adéquatement la flotte britannique pour la Première Guerre mondiale (de 1914 à 1918) et joue un rôle important dans le développement des premiers chars d’assaut. Tenu responsable de l’échec de la bataille des Dardanelles, Winston Churchill est toutefois évincé du gouvernement en 1915. Néanmoins, après un bref séjour au front, il intègre le cabinet de la coalition formée par son proche allié, David Lloyd George (1863-1945), y exerçant successivement les fonctions de ministre de l’Armement (de 1917 à 1919), de secrétaire d’État à la Guerre (de 1919 à 1921) et de secrétaire d’État aux Colonies (de 1921 à 1922).

Craignant la montée du communisme et conscient que l’ascension du Parti travailliste risque de marginaliser les libéraux, Winston Churchill réintègre les rangs des conservateurs en 1924. Nommé chancelier de l’Échiquier (ministre des Finances), il occupe ce poste jusqu’à la chute du gouvernement de Stanley Baldwin (1867-1947), en 1929. Au cours de la décennie suivante, Winston Churchill est isolé politiquement, ses prises de position en faveur du réarmement et d’une opposition vigoureuse à l’Allemagne nazie tranchant avec l’opinion publique pacifiste et la politique d’apaisement du gouvernement. Ses avertissements se révélant toutefois prophétiques, il retrouve la fonction de premier lord de l’Amirauté dès le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale (de 1939 à 1945).

Les revers alliés provoquent la démission de Neville Chamberlain (1869-1940) en mai 1940. Winston Churchill est alors appelé à le remplacer comme premier ministre et à former un gouvernement d’union nationale. Malgré la chute de la France, il refuse d’envisager une paix négociée avec l’Allemagne et galvanise l’effort de guerre britannique pendant la bataille d’Angleterre (de juillet 1940 à octobre 1940) grâce à ses discours inspirants et à sa volonté inébranlable de remporter une victoire totale. Principal architecte de la grande alliance de l’Empire britannique avec les États-Unis et l’Union soviétique, Winston Churchill rencontre ses homologues américain et soviétique, Franklin Delano Roosevelt (1882-1945) et Joseph Staline (1878-1953), au fil de plusieurs conférences interalliées afin de discuter de questions stratégiques et de planifier l’après-guerre. Pourtant au comble de son prestige à la suite de la capitulation de l’Allemagne, il est toutefois vaincu par les travaillistes aux élections de 1945.

Winston Churchill poursuit sa carrière politique comme chef de l’opposition officielle, puis reprend le pouvoir en 1951. Après un mandat marqué par sa lutte souvent vaine contre le déclin de l’Empire britannique et ses efforts pour préserver l’alliance entre le Royaume-Uni et les États-Unis, des problèmes de santé le poussent à démissionner de son poste de premier ministre en 1955. Winston Churchill continue néanmoins de siéger à la Chambre des communes jusqu’en 1964. Auteur prolifique tout au long de ses plus de 60 ans de vie politique, il obtient, en 1953, le prix Nobel de littérature pour ses Mémoires sur la Deuxième Guerre mondiale (publiées en six volumes entre 1948 et 1953). À la suite de son décès, en 1965, Winston Churchill a été l’un des rares sujets de la Couronne britannique ayant eu droit à des funérailles d’État. 

Sources

Site Web de l'Encyclopédie Britannica (consulté en septembre 2023)
Site Web de l'Encyclopédie Larousse (consulté en septembre 2023)
Site Web de l'Encyclopédie Universalis (consulté en septembre 2023)
Site Web des prix Nobel (consulté en septembre 2023)
Site Web du gouvernement du Royaume-Uni (consulté en septembre 2023)

-->

Date d'officialisation 2016-12-09

Spécifique Churchill

Générique (avec ou sans particules de liaison) Place

Type d'entité Rue

Région administrative Montréal

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Baie-D'Urfé (Ville)

Code géographique de la municipalité 66112

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, place Churchill

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Place Churchill

Nouvelle recherche

English  |  Español