Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Rue Clemenceau


Origine et signification Cette voie de communication se trouve dans le secteur de Chomedey, à Laval. Son nom rappelle le souvenir de Georges Clemenceau (1841-1929), homme politique français qui a joué un rôle décisif dans la victoire des Alliés lors de la Première Guerre mondiale.

Notice biographique

Georges Clemenceau (Mouilleron-Saint-Germain, France, 1841 – Paris, France, 1929), dit le Tigre ou le Père de la victoire, est un médecin, un journaliste et un homme politique marquant de la Troisième République française, qui a notamment joué un rôle décisif dans la victoire des Alliés lors de la Première Guerre mondiale. 

En 1870, Georges Clemenceau participe à la proclamation de la Troisième République. Élu à la Chambre des députés en 1876, il devient rapidement un républicain radical influent et se voit attribuer le surnom de Tigre en raison de sa hargne. Partisan d'une politique revanchiste contre l'Allemagne, anticlérical notoire et adversaire acharné de la colonisation, Georges Clemenceau acquiert une réputation de tombeur de ministères. Or, en 1893, ses nombreux ennemis profitent d'un scandale lié à la construction du canal de Panama afin de le discréditer. Se consacrant au journalisme au cours des neuf années suivantes, le Tigre revient à l'avant-scène en défendant farouchement le capitaine Alfred Dreyfus (1859-1935), accusé à tort d'être un espion à la solde de l'Allemagne.

S'étant laissé convaincre d'effectuer un retour en politique, Georges Clemenceau est élu au Sénat en 1902. Il devient ministre de l'Intérieur en mars 1906, puis président du Conseil en octobre. Son gouvernement est notamment marqué par l'application de la nouvelle loi séparant l'Église et l'État. Georges Clemenceau tâche également de maintenir la paix avec l'Allemagne tout en préparant la France à un éventuel conflit. Perdant le pouvoir en 1909, il se retrouve dans l'opposition.

Au cours des premières années de la Grande Guerre, Georges Clemenceau dénonce la censure, critique les insuffisances de l'effort de guerre français et condamne le défaitisme. En novembre 1917, alors que les ressources de la France s'épuisent et que le moral se trouve à son plus bas, le Tigre est appelé à former le gouvernement par son rival, le président Raymond Poincaré (1860-1934). Malgré ses 76 ans, il s'emploie énergétiquement à remonter le moral des troupes en visitant régulièrement les tranchées. Clamant que son seul programme est de poursuivre la guerre jusqu'à la victoire totale, Georges Clemenceau traduit en justice les partisans d'une paix négociée et mate toute tentative de mutinerie. Au printemps 1918, il réussit à imposer Ferdinand Foch (1851-1929) comme commandant suprême des forces alliées. Celui-ci parvient à contrer la dernière offensive de l'Allemagne, puis mène avec brio la campagne finale qui pousse l'ennemi à demander l'armistice, entré en vigueur le 11 novembre 1918. Georges Clemenceau est alors adulé et considéré comme le Père de la victoire par ses concitoyens. 

Principal négociateur de la France lors de la conférence de la paix de Paris, Georges Clemenceau obtient le rapatriement de l'Alsace-Lorraine et impose à l'Allemagne la démilitarisation et des réparations de guerre sévères. Pendant l'élection présidentielle de 1920, les nombreux ennemis politiques du Tigre, lui reprochant notamment sa conduite autoritaire de la guerre et des négociations de paix, s'unissent pour contrer ses ambitions. Cet échec marquant la fin de sa carrière publique, Georges Clemenceau consacre ses dernières années à l'écriture et aux voyages.

Sources

Site Web de l'Académie française (consulté le 19-08-2022)
Site Web de l'Encyclopédie Britannica (consulté le 19-08-2022)
Site Web de l'Encyclopédie Larousse (consulté le 19-08-2022)

Date d'officialisation 1989-09-06

Spécifique Clemenceau

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Laval

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Laval (Ville)

Code géographique de la municipalité 65005

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Clemenceau

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Clemenceau

Nouvelle recherche

English  |  Español