Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Place François-Baillairgé


Origine et signification Cette place est située dans un secteur de l'arrondissement des Nations, à Sherbrooke, où les voies de communication désignent des artistes québécois. Son nom rappelle le souvenir de François Baillairgé (Québec, 1759 – id., 1830), sculpteur, architecte et peintre. Notons que cette voie de communication a été ouverte en 1990.

Notice biographique

François Baillairgé (Québec, 1759 – id., 1830) est un important sculpteur, architecte et peintre de la période du Régime britannique. Après avoir appris les métiers d'architecte et de sculpteur auprès de son père, Jean Baillairgé (1726-1805), il étudie pendant un temps les mathématiques au Petit Séminaire de Québec. Puis, il part terminer sa formation à Paris; entre 1779 et 1781, il y fréquente l'Académie royale de peinture et de sculpture. Fort des connaissances acquises en Europe, François Baillairgé propose un style alliant renouvellement des formes et pratiques traditionnelles, ce qui lui permet de s'imposer comme un architecte marquant de son époque. Il compte à son actif, entre autres réalisations, les plans de l'ancien palais de justice de Québec (1799), de la vieille prison de Québec (1807) et de l'ancienne prison de Trois-Rivières (1815). Également prolifique comme peintre et sculpteur, François Baillairgé se consacre avant tout à l'art religieux. Parmi ses nombreux tableaux, le portrait de saint François de Sales, peint en 1798 pour l'église Saint-François, à l'île d'Orléans, reste son œuvre la plus connue. Or, c'est comme sculpteur qu'il se distingue le plus, particulièrement par la réalisation du décor intérieur de la basilique-cathédrale de Notre-Dame-de-Québec (1787 à 1793). Par ailleurs, quelques années après son retour dans sa ville natale, François Baillairgé épouse, en 1787, Josepthe Boutin (vers 1752-1808). Six enfants naissent de leur union, mais seulement un, Thomas Baillairgé (1791-1859), lui aussi architecte et sculpteur, survit jusqu'à l'âge adulte.

-->

Date d'officialisation 1990-01-25

Spécifique François-Baillairgé

Générique (avec ou sans particules de liaison) Place

Type d'entité Place (voie)

Région administrative Estrie

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Sherbrooke (Ville)

Code géographique de la municipalité 43027

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, place François-Baillairgé

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Place François-Baillairgé

Nouvelle recherche

English  |  Español