Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Rue Frontenac


Origine et signification Louis de Buade, comte de Palluau et de Frontenac (1622-1698), s'enrôla dans l'armée où il obtint successivement les grades de lieutenant, capitaine, colonel, maître de camp, major général et lieutenant général. Le 6 avril 1672, il fut promu gouverneur et lieutenant général de la Nouvelle-France. Au cours de ce premier mandat, il entretint des relations avec les Bostoniens, assura l'alliance avec les Abénaquis, et maintint la paix avec les Iroquois grâce aux missionnaires jésuites et à sa politique personnelle. Après un interrègne de sept ans, il revint au Canada en 1689. Durant ce deuxième gouvernement, il organisa la défense de la Nouvelle-France et parmi ses faits de guerre, il y eut le siège de Québec par le général Phipps, au mois d'octobre 1690. Le père de Charlevoix écrira de lui que « la Nouvelle-France lui devait tout ce qu'elle était à sa mort ». Anciennement : Rue Valentine, modifiée le 30 juin 1949.

Sources

Le patrimoine toponymique de la ville de Longueuil, 1991.

-->

Date d'officialisation 1994-03-31

Spécifique Frontenac

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Longueuil (Ville) (Longueuil)

Code géographique de la municipalité 58227

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Frontenac

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Frontenac

Le nom en rouge correspond à la municipalité qui existait avant les fusions municipales. Dans une adresse, il faut continuer d'utiliser le nom de cette ancienne municipalité.

Nouvelle recherche

English  |  Español