Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Avenue Édouard-Montpetit


Origine et signification Cette voie de communication se trouve à Montmagny, en Chaudière-Appalaches. Son nom rappelle le souvenir d’Édouard Montpetit (1881-1954), économiste et universitaire québécois réputé. Notons que celui-ci est né à Montmagny.

Notice biographique

Édouard Montpetit (Montmagny, 1881 – Montréal, 1954) est un avocat, écrivain, économiste et universitaire, notamment connu pour avoir été un pionnier dans le domaine des sciences économiques au Québec et l'un des pères de l'Université de Montréal. Il obtient un diplôme en droit de l'Université Laval à Montréal en 1904, puis pratique brièvement la profession d'avocat. En 1907, Édouard Montpetit devient, grâce à l'appui du premier ministre Lomer Gouin (1861-1929), le premier boursier universitaire québécois délégué par le gouvernement pour parfaire ses études en France. 

Après avoir étudié à l'École libre des sciences politiques de Paris et au Collège des sciences sociales de Paris, Édouard Montpetit enseigne l'économie politique à l'Université Laval à Montréal à compter de 1910. Lorsque cet établissement d'enseignement supérieur devient indépendant de l'Université Laval et prend le nom d'Université de Montréal, en 1919, il est le premier laïc invité à participer à son développement. Nommé secrétaire général l'année suivante, Édouard Montpetit fonde l'École des sciences sociales, économiques et politiques – l'ancêtre de la Faculté des sciences sociales – et en devient le premier doyen. Très impliqué dans la gestion de l'Université de Montréal, il exerce également les fonctions de directeur des relations extérieures, de membre du sénat académique et de membre de la commission d'administration. Édouard Montpetit visite aussi de nombreuses universités aux États-Unis et en Europe comme délégué universitaire, devenant en quelque sorte le porte-parole des milieux universitaires francophones québécois. Au cours de sa carrière universitaire, il publie plusieurs essais et ouvrages scientifiques, dont Les survivances françaises au Canada (1913), Pour une doctrine (1931), Sous le signe de l'or (1932), La conquête économique (en trois volumes, entre 1938 et 1942) et Les cordons de la bourse (1935). Le développement économique du Québec est au centre de l'œuvre de cet intellectuel proche de la mouvance nationaliste.

Dans le contexte de la Grande Dépression, Édouard Montpetit préside, à la demande du premier ministre Louis-Alexandre Taschereau (1867-1952), la Commission des assurances sociales du Québec. Cette commission d'enquête jette les bases de certains programmes sociaux dont les Québécois bénéficient encore aujourd'hui. Édouard Montpetit occupe aussi le poste de directeur général de l'enseignement technique de la province de Québec à partir de 1941. Au cours de sa carrière, il reçoit plusieurs distinctions et honneurs autant au Québec qu'à l'étranger. De plus, on trouve sur le campus de l'Université de Montréal, depuis 1967, un monument sculpté par Sylvia Daoust (1902-2004) rappelant le rôle clé qu'il a joué dans l'essor de cet établissement d'enseignement supérieur.

Sources

ROUSSEAU, Maurice. Montmagny... l'histoire de ses rues et autres lieux. Montmagny : Société d'histoire de Montmagny, 2004. 234p.
Répertoire du patrimoine culturel du Québec (consulté en janvier 2023)
Site Web des Archives de l'Université de Montréal (consulté en janvier 2023)

-->

Date d'officialisation 1996-10-10

Spécifique Édouard-Montpetit

Générique (avec ou sans particules de liaison) Avenue

Type d'entité Avenue

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Montmagny

Municipalité Montmagny (Ville)

Code géographique de la municipalité 18050

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, avenue Édouard-Montpetit

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Avenue Édouard-Montpetit

Nouvelle recherche

English  |  Español