Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Rue des Perdrix


Origine et signification Cette rue est située dans un secteur où les voies de communication sont désignées par des noms d'oiseaux.

-->

Date d'officialisation 1997-03-25

Spécifique Perdrix

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue des

Type d'entité Rue

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) La Vallée-du-Richelieu

Municipalité Otterburn Park (Ville)

Code géographique de la municipalité 57030

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue des Perdrix

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue des Perdrix

Ancien nom

  • Rue des Cyprès

    Le mot cyprès, emprunté au latin cupressus ou cypressus, désigne au Québec au moins deux objets du monde végétal. Le premier, appelé le kochia à balais (Kochia scoparia) mais aussi le cyprès d'été, se veut une grande plante dont la hauteur peut varier de 50 à 150 centimètres, à la tige verte rayée de rouge, qui servit à la confection de balais et au remplissage, au rembourrage de matelas. On le retrouve surtout dans la région de Montréal. Les Québécois nomment également cyprès le pin gris (Pinus divaricata ou banksiana), arbre dont la taille atteint les 15 à 20 mètres et qui sert entre autres à la fabrication de la pâte à papier ou des traverses de voies ferrées. Il croît au sud du 54e parallèle de latitude nord, notamment en Abitibi et au Lac-Saint-Jean.

Nouvelle recherche

English  |  Español