Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Autoroute Joseph-Armand-Bombardier


Origine et signification Ce nom désigne la portion de l’autoroute 55 qui relie la ville de Stanstead à la ville de Drummondville, traversant au passage dix autres municipalités de l’Estrie et du Centre-du-Québec. Il rappelle le souvenir de Joseph-Armand Bombardier (1907-1964), célèbre inventeur et entrepreneur originaire de Valcourt, en Estrie. Notons que la Commission de toponymie du Québec a officialisé le nom de cette autoroute pour rendre hommage à Joseph-Armand Bombardier, à l’occasion du quarantième anniversaire de son décès, le 18 février 2004.

Notice biographique

Joseph-Armand Bombardier (Valcourt, 1907 – Sherbrooke, 1964) est un célèbre inventeur et entrepreneur québécois. Dès son enfance, il est passionné par la mécanique; il développe même un prototype de motoneige à l'âge de 15 ans. Après avoir brièvement étudié le génie mécanique à Montréal, Joseph-Armand Bombardier ouvre, en 1926, un garage à Valcourt. Préoccupé par l'isolement des villages québécois découlant de l'enneigement des routes de campagne durant l'hiver, il consacre ses temps libres à concevoir un moyen de transport adapté aux rigueurs du climat. Au cours de l'hiver 1934, l'un de ses enfants meurt à l'âge de deux ans faute d'avoir pu être amené assez rapidement à l'hôpital. Ce tragique événement renforçant d'autant plus sa détermination, Joseph-Armand Bombardier réussit, l'année suivante, à mettre au point un véhicule à chenilles en caoutchouc capable de circuler sur la neige. En 1937, il obtient un brevet pour son invention et entame la commercialisation de l'autoneige B7, un véhicule pouvant transporter sept passagers. Visionnaire, Joseph-Armand Bombardier transforme son garage en usine afin de produire lui-même ses autoneiges, offrant ainsi des emplois à la population de Valcourt, et sillonne le Québec dans le but de les promouvoir. 

L'Auto-Neige Bombardier Limitée connaît une croissance rapide : une usine plus importante est ouverte en 1941, puis un nouveau modèle d'autoneige, le B12, est commercialisé l'année suivante. La Deuxième Guerre mondiale (de 1939 à 1945) amène toutefois Joseph-Armand Bombardier à réorienter temporairement sa production. À la demande des autorités canadiennes, celui-ci conçoit plusieurs modèles de véhicules chenillés adaptés aux zones de conflits enneigées. En 1949, alors que l'entrée en vigueur d'une première politique gouvernementale de déneigement des routes rurales menace la prospérité de sa compagnie en réduisant la demande pour les autoneiges, Joseph-Armand Bombardier s'adapte à ce nouveau contexte. Il développe des véhicules tout-terrain, comme le tracteur à chenilles Muskeg, destinés aux agriculteurs et aux industries forestière, minière et pétrolière.

Le développement de moteurs plus légers permet enfin à Joseph-Armand Bombardier de réaliser, en 1959, son rêve de toujours, soit la conception d'une autoneige miniature. Commercialisée sous le nom de Ski-Doo, cette invention se révèle rapidement son plus grand succès. L'apparition de la motoneige transforme la vie des communautés du Grand Nord et fait naître un nouveau loisir hivernal. Joseph-Armand Bombardier décède en 1964 alors que sa compagnie, propulsée par cette invention, connaît une période de croissance fulgurante. Inventeur remarquable et entrepreneur visionnaire, il a jeté les bases de l'entreprise multinationale qu'est devenue la société Bombardier tout en assurant la prospérité de sa région natale.

Sources

Répertoire du patrimoine culturel du Québec (consulté en juillet 2023)
Site Web de l'Encyclopédie canadienne (consulté en juillet 2023)
Site Web du Musée de l'ingéniosité J.-Armand Bombardier (consulté en juillet 2023)

-->

Date d'officialisation 2004-09-28

Spécifique Joseph-Armand-Bombardier

Générique (avec ou sans particules de liaison) Autoroute

Type d'entité Autoroute

Région administrative Estrie

Municipalité régionale de comté (MRC) Memphrémagog

Municipalité Magog (Ville)

Code géographique de la municipalité 45072

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Autoroute Joseph-Armand-Bombardier

Ancien nom

  • Autoroute Transquébécoise

Nouvelle recherche

English  |  Español