Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Autoroute Claude-Béchard


Origine et signification L'autoroute Claude-Béchard, lorsqu'elle sera terminée, permettra d'aller de Notre-Dame-du-Portage, dans le Bas-Saint-Laurent, à la frontière Québec‑Nouveau-Brunswick. Identifiée comme l'autoroute 85 par le ministère des Transports, elle traversera alors la vallée du Témiscouata, sur toute sa longueur. Cette autoroute aura 101 km à la fin des travaux visant à transformer la totalité de la route 185 en autoroute.
Actuellement, deux tronçons ont été complétés. Le premier, d'une longueur de 12,8 km, a été inauguré en 2005. Il traverse, du nord au sud, Notre-Dame-du-Portage, Rivière-du-Loup et une partie de Saint-Antonin. Ouvert en septembre 2014, le second tronçon, de 48,2 km, traverse Saint-Louis-du-Ha! Ha!, Témiscouata-sur-le-Lac et Dégelis. Il prend fin à la frontière interprovinciale.
Entre ces deux tronçons autoroutiers, on trouve 40 km de la route 185, qui sera ultimement transformée en autoroute.

Notice biographique

Claude Béchard (Saint-Philippe-de-Néri, 1969 – Québec, 2010) œuvra la majeure partie de sa vie dans les milieux politiques associés au Parti libéral du Québec, dont il fut vice-président, en 1997. Après des études en sciences politiques, ainsi qu'en aménagement du territoire et en développement régional à l'Université Laval, il débuta une carrière dans la fonction publique québécoise, en 1991. Deux années plus tard, son attirance pour la politique active le conduisit vers un poste d'attaché politique au cabinet du premier ministre Robert Bourassa. Peu après, il occupa la même fonction pour Daniel Johnson, alors chef de l'opposition officielle à l'Assemblée nationale.<BR><BR>Claude Béchard fit son entrée à l'Assemblée nationale à la suite d'une élection partielle, comme député de la circonscription de Kamouraska-Témiscouata, à l'âge de 28 ans, en 1997. Par la suite, sa fougue et sa détermination lui permirent d'être le responsable de nombreux dossiers importants. Certains projets, pour lesquels il avait de grandes ambitions, ont vu le jour sous ses mandats : la révision du régime forestier et la mise en place d'une première politique agricole au Québec. Au cours des années, la confiance que lui témoignait le chef du gouvernement lui permit d'être nommé ministre dans différents ministères, de 2005 à 2010, l'année où la maladie l'obligea à se retirer de la vie publique. 

Sources

Ministère des Transports, 18 juin 2014.

-->

Date d'officialisation 2014-07-07

Spécifique Claude-Béchard

Générique (avec ou sans particules de liaison) Autoroute

Type d'entité Autoroute

Région administrative Bas-Saint-Laurent

Municipalité régionale de comté (MRC) Rivière-du-Loup

Municipalité Saint-Antonin (Ville)

Code géographique de la municipalité 12015

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Autoroute Claude-Béchard

Ancien nom

  • Route 185

Nouvelle recherche

English  |  Español