Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Croissant Saint-Aimé


Origine et signification Le nom de cette voie de communication pourrait rappeler le souvenir du chanoine Aimé Pilon (Saint-Timothée, 1902 – Sainte-Martine, 1983), curé de Sainte-Martine. Ce dernier est ordonné prêtre en 1925 après des études théologiques au Grand Séminaire de Montréal. Il enseigna quelque temps au Séminaire de Valleyfield avant de partir pour Rome où il obtint un doctorat en philosophie et en théologie. De retour au Canada, Aimé Pilon travailla, de 1931 à 1947, comme secrétaire de Mgr Joseph-Alfred Langlois, 3e évêque du diocèse de Valleyfield. C'est en 1947 qu'il fut nommé curé à la paroisse Sainte-Martine, un poste qu'il occupa jusqu'à sa retraite en 1972.

-->

Date d'officialisation 2018-06-04

Spécifique Saint-Aimé

Générique (avec ou sans particules de liaison) Croissant

Type d'entité Croissant

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Beauharnois-Salaberry

Municipalité Sainte-Martine (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 70012

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, croissant Saint-Aimé

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Croissant Saint-Aimé

Nouvelle recherche

English  |  Español