Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable

Val-des-Sources

Origine et signification Le nom Val-des-Sources désigne une ville située à quelque 50 km au nord de Sherbrooke, en Estrie.

En 1879, un gisement d'amiante était découvert sur le territoire où se trouve la ville de Val-des-Sources. Sa mise en exploitation par William Henry Jeffrey, avec la compagnie Canadian Johns-Manville, a débuté deux ans plus tard. Un bureau de poste nommé Asbestos a d’abord été ouvert sur les lieux en 1884, puis la municipalité du village d’Asbestos a été constituée en 1899. Asbestos est un mot anglais dérivé du grec qui signifie « incombustible ». Il se traduit en français par amiante. Le nom de la municipalité, Asbestos, soulignait alors l'importance du rôle que ce minerai a joué dans le développement de la localité. La municipalité du village d’Asbestos obtiendra le statut de ville en 1937.

Le 14 février 1949, environ 5 000 mineurs d’amiante d’Asbestos et de Thetford Mines se mettent en grève. Celle-ci, qui a duré 5 mois, a été l’une des plus marquantes de l’histoire du Québec. La découverte d’effets néfastes pour la santé de la fibre d’amiante a entraîné le déclin de la demande mondiale pour ce minerai. Après environ 130 ans d’activité, la mine d’Asbestos a été définitivement fermée en 2012. Elle était alors la plus grande mine d’amiante à ciel ouvert au monde. Le puits minier qui en a résulté s'étend sur près de 6 km² et sa profondeur atteint 350 m.

En 1999, la municipalité de Trois-Lacs et la ville d’Asbestos se sont regroupées pour former la nouvelle ville d'Asbestos. Au tournant de l’année 2021, la ville d’Asbestos a changé son nom pour celui de Val-des-Sources. Ce dernier fait référence à la localisation de la ville dans un territoire vallonné au sein de la MRC des Sources.

Date d'officialisation 2021-03-18

Spécifique Val-des-Sources

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Ville

Région administrative Estrie

Municipalité régionale de comté (MRC) Les Sources

Municipalité Val-des-Sources (Ville)

Code géographique de la municipalité 40043

Latitude               Longitude (coord. sexagésimales) 45° 46' 38" -71° 56' 18"

Latitude               Longitude (coord. décimales) 45.77741 -71.93845

Carte topographique 1/50 000 21E13

Carte topographique 1/20 000 21E13 -0101

Anciens noms

  • Asbestos  (Ville)

    Il est à noter que le nom de cette ville a été changé le 2 janvier 2021. En effet, à cette date, la ville d'Asbestos, située dans la municipalité régionale de comté des Sources, est devenue la ville de Val-des-Sources. Pour plus d'informations, nous vous invitons à consulter la fiche consacrée à cette dernière.

  • Trois-Lacs  (Municipalité)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 8 décembre 1999. En effet, à cette date, la municipalité de Trois-Lacs et la ville d'Asbestos se regroupaient pour constituer la nouvelle ville d'Asbestos. L'appellation Trois-Lacs a toutefois été préservée et elle identifie maintenant un secteur correspondant au territoire de l'ancienne municipalité du même nom. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de Trois-Lacs.

    À quelques kilomètres au nord-est d'Asbestos, en Estrie, on retrouve cette modeste municipalité dont la superficie couvre un peu moins de 4 km², au sud-est de Tingwick, dans la partie ouest de la MRC d'Asbestos. La rivière Nicolet Sud-Ouest traverse le territoire dans sa section ouest. Identifiée d'abord sous la dénomination de Larochelle lorsqu'elle fut détachée de Tingwick en 1950, cette municipalité recevra celle de Trois-Lacs en 1961. Le bureau de poste local créé en 1960 sous l'appellation Larochelle prendra celle de Trois-Lacs en 1961, bien qu'il n'ait pas été rouvert à compter de ce moment. La dénomination municipale a été tirée de celle d'un plan d'eau majeur du territoire identifié comme Les Trois Lacs. Il s'agit d'une étendue d'eau répartie en trois unités connues dans l'usage local comme Le Premier Lac (nord-ouest), Le Deuxième Lac (nord-est) et Le Troisième Lac (sud-est). Cette entité figure sur une carte de Joseph Bouchette en 1831, sous la forme de Richmond Lake, modifiée ultérieurement en Three Lakes, The Three et The Three Sisters. Quant à l'appellation primitive de Larochelle, elle pourrait faire allusion à un gros rocher qui avance dans l'un des trois lacs. Il y a peu, l'endroit servait de lieu de villégiature, la population estivale quadruplant celle qui y réside à l'année.

Nouvelle recherche

English  |  Español