Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable

Édifice Claude-Castonguay

Origine et signification Cet édifice, situé au 1125, Grande Allée Ouest, à Québec, héberge le siège social de la Régie de l’assurance maladie du Québec. Son nom rappelle le souvenir de Claude Castonguay (Québec, 1929 – Montréal, 2020), homme politique québécois considéré comme le père de l’assurance maladie du Québec.

Après des études à la Faculté des sciences de l'Université Laval (1950) et à la Faculté des sciences actuarielles de l'Université du Manitoba (1951), Claude Castonguay devient professeur agrégé au Département d'actuariat de l'Université Laval (1954-1957). Il exerce le métier d’actuaire (1951-1962) auprès de sociétés d'assurance ainsi que chez Castonguay, Lemay et Associés (1962-1970, 1973-1977).

Il agit, en 1963 et 1964, comme conseiller pour la mise en place de la Régie des rentes, organisme voué à la gestion du régime de retraite des Québécois. Créé en 1966, cet organisme fusionne en 2016 avec la Commission administrative des régimes de retraite et d'assurances pour former Retraite Québec.

Claude Castonguay reprend son rôle de conseiller auprès du gouvernement de Daniel Johnson et préside de 1966 à 1970 la Commission d’enquête sur la santé et le bien-être social. Cette commission prône une vaste réforme du domaine de la santé en se penchant sur plusieurs aspects socio-économiques, dont le revenu des Québécois, la santé et les professions. Les recommandations de cette commission visent le transfert de la gestion de la santé vers l’État.

Après le dépôt des premiers rapports de la commission, Claude Castonguay est élu député libéral dans la circonscription de Louis-Hébert (1970) dans la région de Québec. Sous le gouvernement de Robert Bourassa, il est ministre de la Santé et ministre de la Famille et du Bien-être social. Les deux ministères dont il a la charge fusionnent pour former celui des Affaires sociales, qu’il dirige de 1970 à 1973. Le 10 juillet 1970, quelques semaines après son entrée à l’Assemblée nationale, il fait adopter le projet de loi créant la Régie de l'assurance maladie du Québec. La Loi sur l’assurance maladie encadre notamment le mode de rémunération des médecins et garantit la gratuité des soins de santé pour tous. Outre l’assurance maladie, la commission Castonguay-Nepveu mène à la création du ministère des Affaires sociales, des conseils régionaux de la santé et des services sociaux, des centres de services sociaux, des départements de santé communautaire dans les hôpitaux et des centres locaux de services communautaires (CLSC).

Pendant près de 40 ans (1973-2013), Claude Castonguay préside au moins une douzaine de commissions et de comités gouvernementaux. Il s’engage également dans nombre de conseils d’administration, tant dans des entreprises privées que dans des organismes de bienfaisance. Il accorde de l'importance à l'amélioration de la qualité de vie des Québécois sur les plans social et financier.

Claude Castonguay s’est également illustré dans le monde des affaires québécois. En 1976, il devient président de La Laurentienne (mutuelle d’assurances). À la suite d'une série d’acquisitions dont il est l’architecte, La Laurentienne devient le Groupe La Laurentienne, dont il est le président-directeur général de 1982 à 1989.

Il est nommé Compagnon de l’Ordre du Canada en 1974, et officier, en 1991, puis grand officier, en 2014, de l’Ordre national du Québec.



Sources

Site Web de l'Assemblée nationale du Québec
Site Web de l'Ordre national du Québec

Date d'officialisation 2022-06-06

Spécifique Claude-Castonguay

Générique (avec ou sans particules de liaison) Édifice

Type d'entité Édifice public

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Québec (Ville)

Code géographique de la municipalité 23027

Latitude nord     Longitude ouest 46° 47' 25" 71° 14' 34"

Coordonnées décimales -71.24277      46.79035

Carte topographique 1/50 000 21L/14

Carte topographique 1/20 000 21L/14-0102

Nouvelle recherche

English  |  Español