Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable

Donnacona

Origine et signification En 1915, la municipalité du village de Donnacona voyait le jour officiellement par détachement de Saint-Jean-Baptiste-des-Écureuils (1845) et acquérait le statut de ville cinq années plus tard. Pour sa part, la municipalité des Écureuils prenait la relève, en 1949, de la municipalité de la paroisse de Saint-Jean-Baptiste-des-Écureuils (1845), dont le nom soulignait la présence à cet endroit de très nombreux écureuils jadis, notamment à l'époque de la concession par Talon d'une seigneurie (Bélair ou la Pointe-aux-Écureuils ou encore Les Écureuils) à la pointe aux Écureuils en 1672. Elle avait été concédée à Jean-Baptiste Toupin, dit Dussault et à son fils Jean-Baptiste, dont les prénoms inspireront la dénomination de la paroisse de Saint-Jean-Baptiste-des-Écureuils fondée en 1742 et canoniquement érigée en 1831. Or, ces deux entités municipales, Les Écureuils et Donnacona, fusionnent en 1967 pour former la nouvelle ville de Donnacona, située au confluent de la Jacques-Cartier et du fleuve Saint-Laurent, sur la rive nord de celui-ci, à 45 km de Québec. À noter que la ville actuelle comprend, outre l'ancienne seigneurie de Bélair, une partie de l'ancienne seigneurie de Jacques-Cartier.

Ce toponyme d'origine autochtone, parfois anciennement orthographié Donnaconna, rappelle le chef iroquois de Stadaconé (aujourd'hui la ville deQuébec) et dont le nom a pour signification « chef de la paix ».

Selon certains, c'est à la Donnacona Pulp and Paper Company, qui a bâti un grand moulin à papier à l'embouchure de la rivière Jacques-Cartier, que la ville doit son nom. Cette compagnie s'implante en 1912 et le nom apparaît en 1913 pour identifier une partie de la paroisse des Écureuils ainsi que le bureau de poste établi cette année-là. Les Donnaconiens, qui habitent une portion de territoire identifiée, au XVIIsiècle, comme Pointe aux Écrevisses, sont fiers du surnom de Métropole du comté de Portneuf attribué à leur ville en raison de son rôle de pôle économique régional.

Donnacona est le chef de Stadaconé, un village iroquoien peuplé de quelques centaines de personnes probablement situé dans les environs de la rivière Saint-Charles, dans l'actuelle ville de Québec. Son destin est intimement lié à celui de l'explorateur Jacques Cartier. Leur première rencontre a lieu en juillet 1534 dans la baie d'Honguedo (aujourd'hui la baie de Gaspé, à l'extrémité de la péninsule gaspésienne), un lieu de pêche pour les Autochtones. La même année, et avec l'accord de leur père, Domagaya et Taignoagny, les deux fils de Donnacona, accompagnent Jacques Cartier en France. Ceux-ci sont de retour l'année suivante. Ils ont appris le français et fournissent des informations qui permettent à Jacques Cartier de découvrir le fleuve Saint-Laurent.

En 1535, l'explorateur se rend jusqu'à Hochelaga (aujourd'hui Montréal), malgré les efforts de Donnacona et de ses fils pour l'en dissuader; ces derniers souhaitent s'assurer du monopole du commerce qui va s'organiser. Cet épisode, de même que d'autres qui suivront, fait naître une défiance réciproque entre le chef autochtone et l'explorateur français, leur relation étant rompue un certain temps avant d'être rétablie. Le 6 mai 1536, Jacques Cartier prend le large et navigue vers l'Europe, emmenant avec lui Donnacona, ses deux fils et plusieurs autres Iroquoiens. Arrivé en France au mois de juillet 1536, Donnacona est interrogé sur ce qu'il a vu pendant ses voyages et il est présenté au roi François Ier. Il décrit au monarque le royaume du Saguenay et lui parle des trésors et des merveilles qui abondent dans son pays, qu'il ne reverra jamais. En 1541, Jacques Cartier retourne à Stadaconé, sans les dix Autochtones qu'il a embarqués cinq ans plus tôt, et apprend au chef Agona que Donnacona est décédé en France, vers l'an 1539.

Sources

Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Donnacona

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Ville

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) Portneuf

Municipalité Donnacona (Ville)

Code géographique de la municipalité 34025

Latitude nord     Longitude ouest 46° 40' 21" 71° 44' 14"

Coordonnées décimales -71.73722      46.67269

Carte topographique 1/50 000 21L/12

Carte topographique 1/20 000 21L/12-0202

Ancien nom

  • Les Écureuils  (Municipalité)

Nouvelle recherche

English  |  Español