Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable

Montérégie

Origine et signification La région administrative de la Montérégie, d’une superficie de près de 8 800 km2, est formée de 12 MRC et de l’agglomération de Longueuil.
Le nom Montérégie a été inspiré par le nom Collines Montérégiennes. Ce dernier a été proposé en 1903 par le géologue Frank Dawson Adams (1859-1942) à partir de la forme latinisée de Mont Royal (mons regius) en raison du fait que le mont Royal est la colline la plus connue des huit collines Montérégiennes. Celles-ci sont composées du mont Royal, du mont Saint-Bruno, du mont Saint-Hilaire, du mont Rougemont, du mont Yamaska, du mont Saint-Grégoire, du mont Shefford et du mont Brome. Notons que le mont Royal, le mont Shefford et le mont Brome ne se trouvent pas dans la région administrative de la Montérégie.

Le nom Montérégie dérive de l’appellation Collines Montérégiennes laquelle désigne un ensemble de huit collines dont cinq se trouvent en Montérégie. La plus célèbre de ces collines est le mont Royal à Montréal. C’est d’ailleurs à partir de la forme latinisée du nom Mont Royal, Mons Regius, que le mot montérégien a été créé en 1903 par le géologue Frank Dawson Adams (1859-1942).Les autres collines sont le mont Saint-Bruno, le mont Saint-Hilaire, le mont Rougemont, le mont Yamaska, le mont Saint-Grégoire, le mont Shefford et le mont Brome. Notons que les deux dernières collines se trouvent dans la région administrative de l’Estrie.

La qualité des sols et du climat de la Montérégie a permis le développement d'une agriculture spécialisée. Elle est réputée notamment pour la culture de légumes et de fruits, en particulier la pomme. Très riche sur le plan historique et patrimonial, la région renferme notamment la vallée du Richelieu. Celle-ci relie le lac Champlain au fleuve Saint-Laurent. La rivière Richelieu, une route maritime très fréquentée à l’époque coloniale, a vu l'établissement de fortifications dont plusieurs ont été préservés.

Routes, chemins de fer et liaisons aériennes ont fait de cette région une zone de passage entre Montréal et le Nord-Est des États-Unis, vers New York principalement.

Sources

Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1988-11-01

Spécifique Montérégie

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Région administrative

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Rouville

Municipalité Sainte-Angèle-de-Monnoir (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 55030

Latitude nord     Longitude ouest 45° 23' 00" 73° 06' 00"

Coordonnées décimales -73.1      45.38333

Carte topographique 1/50 000 31H/06

Carte topographique 1/20 000 31H/06-0202

Nouvelle recherche

English  |  Español