Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable

Centrale Robert-Bourassa

Origine et signification Cette centrale hydroélectrique souterraine, propriété d’Hydro-Québec, est située à environ 6 km à l’est de Radisson, dans le Nord-du-Québec. Ses installations se trouvent à 145 m sous terre, dans une caverne de 483 m de long, 25 m de large et 45 m de haut. Mise en service en 1979, la centrale renferme 16 groupes turbine-alternateur de type Francis, qui génèrent une puissance de 5 616 MW à partir d'une hauteur de chute de 137 m. La centrale est alimentée par le réservoir Robert-Bourassa. Ce dernier a été créé par l’aménagement du barrage Robert-Bourassa.

En raison du rôle important qu’il a joué dans le développement de l’hydroélectricité au Québec alors qu’il était premier ministre, les principaux éléments reliés au complexe hydroélectrique LG-Deux ont été retenus pour qu’ils portent dorénavant son nom. Ainsi, la centrale est connue désormais sous le nom de Centrale Robert-Bourassa, le barrage sous celui de Barrage Robert-Bourassa et le réservoir sous celui de Réservoir Robert-Bourassa.

Date d'attribution du nom par décret du gouvernement du Québec : 16 octobre 1996.

Notice biographique

Robert Bourassa (Montréal, 1933 – id., 1996) est le vingt-deuxième premier ministre du Québec. Il occupe cette fonction deux fois, d’abord du 12 mai 1970 au 25 novembre 1976, puis du 12 décembre 1985 au 11 janvier 1994. Formé en sciences économiques, il fait son entrée à l’Assemblée législative en 1966 en tant que député du Parti libéral dans la circonscription de Mercier. Il est ensuite élu chef de son parti en 1970. Son premier gouvernement adopte de nombreuses mesures sociales et économiques importantes pour le Québec, dont l’instauration d’un régime d’assurance maladie, la mise sur pied de la Société de développement de la Baie-James, la création du Conseil du statut de la femme, l’adoption du français comme langue officielle du Québec et l’adoption de la Charte québécoise des droits et libertés de la personne.

Il quitte la vie politique en 1976 et réoriente sa carrière professionnelle en devenant professeur d’université et conseiller économique et financier. Réélu chef du Parti libéral en 1983, Robert Bourassa fait un retour à l’Assemblée nationale en tant que député de la circonscription de Bertrand en 1985. Son deuxième gouvernement est surtout marqué par des négociations constitutionnelles. À ce jour, Robert Bourassa est le plus jeune individu à avoir occupé la fonction de premier ministre au Québec. Parmi les lieux nommés qui rappellent son souvenir, mentionnons notamment une autoroute, un barrage et un réservoir.

En 2012, en raison de son influence sur le cours de l’histoire du Québec, Robert Bourassa a été désigné personnage historique. Pour plus de détails, consultez la fiche consacrée à ce premier ministre dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec.

Sources

Principales sources (Consultées en novembre 2020.)
 Site Web de l'Assemblée nationale
Site Web du Répertoire du patrimoine culturel du Québec
Site Web du Dictionnaire biographique du Canada
Site Web Généalogie Québec
Site Web Ancestry
Plateforme de recherche Érudit

Date d'officialisation 1996-12-13

Spécifique Robert-Bourassa

Générique (avec ou sans particules de liaison) Centrale

Type d'entité Centrale hydroélectrique

Région administrative Nord-du-Québec

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Eeyou Istchee Baie-James (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 99060

Latitude nord     Longitude ouest 53° 46' 55" 77° 31' 58"

Coordonnées décimales -77.53278      53.78194

Carte topographique 1/50 000 33F/13

Carte topographique 1/20 000 33F/13-0102

Ancien nom

  • Centrale LG-Deux  (Centrale hydroélectrique)

Nouvelle recherche

English  |  Español