Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable

Jardin des Premières-Nations

Origine et signification Cet aménagement, ouvert au public le 2 août 2001, se présente comme une contribution de la Ville de Montréal à la commémoration du troisième centenaire de la Grande Paix de Montréal, signée à la pointe à Callière, le 4 août 1701. Le projet du jardin des Premières-Nations met en valeur les plantes médicinales amérindiennes. Le frère Marie-Victorin, fondateur du Jardin botanique de Montréal, et l'architecte paysagiste Henry Teusher l'avaient inscrit dans leurs plans initiaux du Jardin botanique. L'objectif principal du jardin est de présenter les rapports que les Amérindiens entretenaient et entretiennent encore aujourd'hui avec le monde végétal. Tant leurs connaissances botaniques que les diverses utilisations qu'ils font des végétaux sont abordées. Le site choisi se situe au cœur des groupes écologiques, à proximité du jardin japonais, du jardin de Chine, des étangs et du ruisseau Fleuri. Il est divisé en cinq zones, quatre pour l'interprétation proprement dite et une zone d'animation et de rassemblement aménagée pour les manifestations spéciales.


Date d'officialisation 2001-06-05

Spécifique Premières-Nations

Générique (avec ou sans particules de liaison) Jardin des

Type d'entité Jardin public

Région administrative Montréal

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Montréal (Ville)

Code géographique de la municipalité 66023

Latitude nord     Longitude ouest 45° 33' 34" 73° 33' 40"

Coordonnées décimales -73.56129      45.55952

Carte topographique 1/50 000 31H/12

Carte topographique 1/20 000 31H/12-0102

Nouvelle recherche

English  |  Español