Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Rue Jeanne-Burel


Origine et signification Cette rue est située dans un secteur de l’arrondissement des Rivières, à Québec, où plusieurs voies de communication sont désignées par des noms de Filles du roi. D’une longueur de 100 m, elle est orientée dans un axe est-ouest.

Date d'attribution du nom : 2 juin 2003.

Notice biographique

Jeanne Burel (Duclair, France, vers 1648 – Pointe-aux-Trembles, 1724) est une Fille du roi qui a émigré en Nouvelle-France en 1667. Partie de Dieppe à bord du navire Le Saint-Louis, elle arrive à Québec à la fin du mois de septembre. Jeanne Burel contracte un mariage avec Pierre Lavoie, le 21 octobre 1667, mais celui-ci est annulé. Elle épouse plutôt André Poutré (1639-1724), dit Lavigne, le 3 novembre 1667, dans la paroisse Notre-Dame-de-Québec, à Québec. Cordonnier de son état, celui-ci est arrivé dans la colonie en 1665, en tant que soldat de la Compagnie Sorel du Régiment de Carignan-Salières. Le couple s’établit d’abord à Sorel, puis à Pointe-aux-Trembles, aujourd’hui un secteur de la ville de Montréal, vers 1681 et, enfin, à Berthierville avant 1693. Douze enfants naissent de cette union.


Date d'officialisation 2006-06-12

Spécifique Jeanne-Burel

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Québec (Ville)

Code géographique de la municipalité 23027

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Jeanne-Burel

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Jeanne-Burel

Nouvelle recherche

English  |  Español