Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Rue Monseigneur-Charbonneau


Origine et signification Notice biographique

Joseph Charbonneau (Lefaivre, Ontario, 1892  ‑  Victoria, Colombie-Britannique, 1959), ordonné prêtre le 24 juin 1916, exerça son ministère dans sa province natale et au Québec, avant d'être nommé évêque dans le nouveau diocèse de Hearst, en Ontario, en 1939. L'année suivante, il est nommé archevêque-coadjuteur à Montréal. Alors qu'il présidait la Commission épiscopale des questions sociales, Mgr Joseph Charbonneau démissionne de ses fonctions le 9 février 1950. Cette démission survient dans un contexte de tensions sociales particulièrement mouvementées au Québec. En 1949, Mgr Charbonneau prend clairement position en faveur des travailleurs lors de la grève de l'amiante de la Compagnie Asbestos, alors que le premier ministre de l'époque, Maurice Duplessis, peu favorable aux revendications du mouvement syndical, ne tarde pas à déclarer la grève illégale et envoie un détachement de la police provinciale sur les lieux. À la suite de sa démission, Mgr Charbonneau, archevêque titulaire de Bosphore, s'établit à Victoria, en Colombie-Britannique, jusqu'à son décès.

Date d'officialisation 2004-09-28

Spécifique Monseigneur-Charbonneau

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Mauricie

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Trois-Rivières (Ville)

Code géographique de la municipalité 37067

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Monseigneur-Charbonneau

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Monseigneur-Charbonneau

Ancien nom

  • Rue Charbonneau

Nouvelle recherche

English  |  Español