Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Rue Athala-Coulombe


Origine et signification Cette voie de communication se trouve à Québec, dans un quartier résidentiel de l’arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge. D’une longueur de 150 m, elle est orientée dans un axe nord-est–sud-ouest.

Notice biographique

Atala Coulombe, baptisée Marie Éliane Attala (Saint-Léon-le-Grand, 1907 – Québec, 1985), est l’une des premières infirmières canadiennes-françaises à avoir servi outre-mer durant la Deuxième Guerre mondiale.

Vers 1929, elle quitte son Bas-Saint-Laurent natal pour se rendre à Québec afin de suivre une formation d’infirmière à l’Hôpital du Saint-Sacrement. Au terme de ses études, elle travaille comme garde-malade jusqu’au déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale. Dès le début du conflit, Atala Coulombe propose ses services à l’armée. Elle sert d’abord au Canada, puis au printemps de 1941, elle est envoyée en Angleterre, dans le village de Bramshott, situé à environ 80 km au sud-ouest de Londres. Elle est alors rattachée à l’Hôpital no 15, où sont soignés les militaires canadiens blessés au front. Pendant deux ans, elle sera l’une des deux seules Canadiennes françaises parmi les quatre-vingt-dix infirmières que compte l’établissement hospitalier. En juillet 1943, l’hôpital de campagne et son personnel sont transférés en Algérie, où ils se préparent à accueillir les blessés qui ne tarderont pas à arriver à la suite de l’invasion de la Sicile. En février 1944, les besoins médicaux des Alliés requièrent un nouveau déménagement de l’Hôpital no 15. Atala Coulombe quitte l’Afrique avec ses collègues pour la petite ville de Caserte, située au nord de Naples, en Italie. Elle y demeure jusqu’à la fin de la guerre.

Le 16 juin 1945, la capitaine Atala Coulombe est décorée de l’Ordre royal de la Croix-Rouge, qui est décerné aux femmes ayant servi en tant qu’infirmières en reconnaissance de leur dévouement exceptionnel dans l’exercice de leurs fonctions. À son retour au pays, elle occupe le poste d’infirmière en chef à l’Hospice Saint-Charles, situé à Québec, et y travaille jusqu’à la fin des années 1950. Atala Coulombe travaille de nouveau quelques années à l’Hôpital du Saint-Sacrement, comme infirmière, et prend sa retraite vers la fin des années 1960.

Date d'officialisation 2006-11-13

Spécifique Athala-Coulombe

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Québec (Ville)

Code géographique de la municipalité 23027

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Athala-Coulombe

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Athala-Coulombe

Nouvelle recherche

English  |  Español