Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable

Saint-Henri-de-Taillon

Origine et signification La municipalité de Saint-Henri-de-Taillon se trouve à un peu moins de 20 km au nord-ouest d’Alma, au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Située en bordure du lac Saint-Jean, elle est reconnue notamment pour ses activités de villégiature.

Cette municipalité a été érigée en 1904; son nom reprend celui de la paroisse de Saint-Henri-de-Taillon, fondée au même endroit vers 1890 et érigée canoniquement en 1922. Le nom Saint-Henri-de-Taillon rappelle d’une part le souvenir de l'abbé Marie Hubert Henri Cimon (La Malbaie, 1855 – Beauport, 1927), curé de la paroisse de Saint-Joseph d'Alma de 1882 à 1891. En 1888 et 1889, ce dernier desservait la paroisse naissante de Saint-Henri-de-Taillon. D'autre part, la composante Taillon fait référence au canton de Taillon, dans lequel se trouve la paroisse. Celui-ci fut nommé en l’honneur de Louis-Olivier Taillon, ancien premier ministre du Québec.

Autrefois, la municipalité de Saint-Henri-de-Taillon était communément appelée La Pipe, dont on a tiré le blason populaire de Pipons. L’origine exacte de ce nom est inconnue. Certains affirment que les pionniers s'arrêtaient à cet endroit pour fumer la pipe tout en se reposant. D’autres pensent que l’appellation serait en lien avec le tracé de la rivière à la Pipe, qui traverse le territoire et dont la forme évoque vaguement une pipe.


Notice biographique

Louis-Olivier Taillon (Terrebonne, 1840 – Montréal, 1923) est le huitième premier ministre du Québec. Il occupe cette fonction à deux reprises, d’abord du 25 au 29 janvier 1887, puis du 16 décembre 1892 au 11 mai 1896. Avocat de formation, il fait son entrée à l’Assemblée législative en 1875 en tant que député du Parti conservateur dans la circonscription de Montréal-Est. Son deuxième gouvernement est marqué par l’imposition d’un régime sévère en matière d’économie afin de diminuer la dette publique. Il encourage également de façon soutenue l’agriculture et procède à la mise en place des premières mesures d’encadrement en ce qui touche l’exploitation des ressources naturelles. Sous son administration, les subventions aux compagnies ferroviaires sont considérablement réduites. L’école de laiterie de Saint-Hyacinthe est aussi inaugurée, avec le mandat de veiller à l’enseignement des meilleures pratiques de production et à la formation d’inspecteurs. Enfin, on assiste à la création des premiers parcs nationaux québécois, soit ceux de la Montagne-Tremblante et des Laurentides. Louis-Olivier Taillon est bâtonnier du Barreau de la province de Québec de 1892 à 1893. Parmi les lieux nommés en souvenir de ce premier ministre, mentionnons un canton, un parc national et des voies de communication.

En 2012, en raison de son influence sur le cours de l’histoire du Québec, Louis Olivier Taillon a été désigné personnage historique. Pour plus de détails, consultez la fiche consacrée à ce premier ministre dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec.

Sources

Principales sources (Consultées en novembre 2020.)
Site Web de l'Assemblée nationale
Site Web du Répertoire du patrimoine culturel du Québec
Site Web du Dictionnaire biographique du Canada
Site Web Généalogie Québec
Site Web Ancestry
Plateforme de recherche Érudit

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Saint-Henri-de-Taillon

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Lac-Saint-Jean-Est

Municipalité Saint-Henri-de-Taillon (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 93070

Latitude nord     Longitude ouest 48° 40' 00" 71° 50' 00"

Coordonnées décimales -71.83334      48.66666

Carte topographique 1/50 000 22D/12

Carte topographique 1/20 000 22D/12-0201

Nouvelle recherche

English  |  Español