Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Rue Pie-XII


Origine et signification Notice biographique

Eugenio Pacelli, le futur Pie XII, naquit à Rome, le 2 mars 1876, dans une famille de magistrats attachés au Saint-Siège. Il fit ses études au Séminaire romain et à l'Université grégorienne, puis devint prêtre en 1899. Dès 1901, il entrait dans l'administration pontificale, travaillant au Secrétariat d'État et à la congrégation des Affaires ecclésiastiques extraordinaires, dont il fut le secrétaire en 1914. Nonce à Munich (1917) et à Berlin (1920), il mena à bien les négociations d'un concordat avec la Bavière en 1924, puis avec la Prusse en 1929. Monseigneur Pacelli joua également un certain rôle dans la politique allemande par l'influence qu'il possédait sur le parti catholique, soit le Zentrum. Rappelé à Rome, il fut fait cardinal en 1929 et devint secrétaire d'État, en 1930. À ce poste, il conclut un concordat avec l'Allemagne du chancelier Adolf Hitler en 1933 et, à titre de légat pontifical, il présida plusieurs congrès (eucharistiques ou autres) en Europe et en Amérique, de 1934 à 1938. Monseigneur Pacelli succéda à Pie XI, le 2 mars 1939, quelques mois avant le début de la Deuxième Guerre mondiale. Diplomate d'expérience, Pie XII travailla vainement au retour de la paix, s'efforça d'empêcher l'extension du conflit et vit au soulagement des souffrances, notamment en créant plusieurs organismes d'aide (dont la Commission pontificale d'assistance et l'Office d'information pour prisonniers et réfugiés). Il condamna aussi les persécutions organisées par les régimes communistes contre les populations chrétiennes. Sur le plan doctrinal, il proclama le dogme de l'Assomption de la Vierge Marie (1950) et rédigea de nombreux encycliques, dont Mystici corporis sur la nature mystique de l'Église (1943), Humani generis sur les tendances déviantes modernistes de certains travaux exégétiques ou théologiques (1950), Sempiternus Rex sur le mystère de l'Incarnation (1951) et Evangelii praecones sur l'importance du mouvement missionnaire (1951). Pie XII accrut d'ailleurs le nombre de diocèses en pays de missions, favorisant l'ordination ou la consécration des indigènes. Tout au long de son règne, il exerça un pouvoir de plus en plus grand, voire absolu, sur l'Église et ses institutions. Sa mort, survenue à Castel Gandolfo, le 9 octobre 1958, annonçait de profonds changements.

Date d'officialisation 2007-01-16

Spécifique Pie-XII

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Estrie

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Haut-Saint-François

Municipalité East Angus (Ville)

Code géographique de la municipalité 41060

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Pie-XII

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Pie-XII

Ancien nom

  • Avenue Pie-XII

Nouvelle recherche

English  |  Español