Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Retour aux résultats Version imprimable







Rue Pierre-Dionne


Origine et signification Le nom de cette voie de communication rappelle le souvenir de Pierre Dionne (1925-2015), mari de Marie Clairmont. En 1947, celui-ci commence ses classes en architecture à l'École des Beaux-arts de Montréal. Pendant ses études, il travaille en tant qu'apprenti pour Jean-Marie Lafleur, architecte basé à Salaberry-de-Valleyfield (1949 et 1951) et pour la firme d'architecture Duplessis et Labelle à Montréal (1950).

En 1957, il reçoit son premier contrat d'envergure et réalise l'église du Saint-Esprit à Salaberry-de-Valleyfield. L'année suivante, il est engagé pour diriger les travaux d'agrandissement du séminaire de Valleyfield (collège de Valleyfield). En 1959, il réalise une seconde église, celle de Saint-Paul, toujours dans la même ville.

Actif surtout à Salaberry-de-Valleyfield. Il réalise les plans de l'école élémentaire Élisabeth-Monette en 1965 et ceux de l'école polyvalente de la Baie-Saint-François de 1966 à 1971. Il mène également les rénovations de l'école Edgar-Hébert en 1966. En 1976, il abandonne la pratique en bureau et accepte un poste au ministère des Travaux publics et de l'Approvisionnement (Société des infrastructures du Québec) où il est chef de la Direction de l'architecture jusqu'à sa retraite en 1987.


Sources

Répertoire du patrimoine culturel du Québec.

Date d'officialisation 2020-12-10

Spécifique Pierre-Dionne

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Beauharnois-Salaberry

Municipalité Salaberry-de-Valleyfield (Ville)

Code géographique de la municipalité 70052

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Pierre-Dionne

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Pierre-Dionne

Nouvelle recherche

English  |  Español