Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Recherche avancée

Références utiles

Communiqués de presse

Désignation commémorative Hommage à Léo Major, un héros québécois

Québec, le 10 novembre 2021. – À la veille du jour du Souvenir, le premier ministre du Québec, François Legault, ainsi que le ministre responsable de la Langue française, Simon Jolin-Barrette, ont annoncé l’officialisation du toponyme Route Léo-Major.

La route qui porte désormais le nom de Léo Major est d’une longueur d’environ 3,4 km. Elle se trouve à proximité de l’entrée principale de la base militaire de Valcartier, qui héberge le Royal 22e Régiment, dont a fait partie le sergent Léo Major. De plus, elle croise la route de la Bravoure, une artère importante dont le nom rend lui-même hommage à l’engagement des militaires.

Le sergent Léo Major (1921-2008) a servi dans le Régiment de la Chaudière lors de la Deuxième Guerre mondiale et dans le Royal 22e Régiment lors de la guerre de Corée. Il a libéré seul la ville de Zwolle, aux Pays-Bas, dans la nuit du 13 au 14 avril 1945.

Citations

  • « Un devoir de mémoire et de conscience s’impose pour souligner le sacrifice consenti par les soldats québécois lors des conflits du XXe siècle. Le sergent Major aura, par sa bravoure infinie, réussi des exploits qui ont permis la libération de plusieurs dizaines de milliers d’êtres humains. Comme premier ministre du Québec, c’est mon devoir de m’assurer que nos héros québécois sont reconnus afin qu’ils puissent inspirer les générations qui nous succéderont. Les Québécoises et les Québécois savent se souvenir, et ils n’oublieront pas Léo Major. »

    François Legault, premier ministre du Québec

  • « En cette veille du jour du Souvenir, nous honorons la mémoire d’un soldat québécois, Léo Major, dont les hauts faits d’armes et le courage sont des sources de fierté pour les citoyennes et citoyens québécois. L’attribution du nom de Léo Major permet de perpétuer son souvenir avec fierté et honneur. Ce héros de guerre, courageux et déterminé, est un exemple pour notre nation. »

    Simon Jolin-Barrette, ministre responsable de la Langue française 

  • « Je voudrais saluer cette noble initiative de nommer un tronçon de route, assidûment fréquenté au quotidien par des milliers de militaires de la 2e Division du Canada, en hommage au sergent Léo Major. Outre ses faits d’armes et ses exploits dans deux guerres distinctes, Léo Major nous lègue un trésor immortel. Il nous offre un modèle de militaire vaillant, courageux, résilient et bienveillant, avec du cœur et un sens aiguisé du devoir. D’hier à aujourd’hui, nous continuons à cultiver ces nobles traits chez nos militaires; les temps ont changé, mais les qualités d’un bon militaire transcendent les époques. »

    Stéphane Boivin, brigadier-général, commandant de la 2e Division du Canada et de la Force opérationnelle Est

  • « Les gestes qu’il a posés, il les a faits guidé par les valeurs de justice et d’équité. Il souhaitait que tous et toutes puissent aspirer à vivre dans un monde libre et en paix, et ce, sans jamais rechercher les projecteurs et les honneurs. Nous sommes sincèrement touchés de savoir que les prochaines générations de Québécois et de Québécoises se rappelleront sa mémoire. »

    Jean-Nicholas Major, petit-fils de Léo Major

Faits saillants 

  • Le 11 novembre 2020, l’Assemblée nationale a adopté une motion à l’effet de mandater la Commission de toponymie du Québec afin qu’elle nomme un endroit hautement significatif à la mémoire du soldat Léo Major.
  • En 2021, la veille du jour du Souvenir, la Commission de toponymie a officialisé le nom Route Léo-Major pour désigner un tronçon de la route 371, à Québec.
  • Ce tronçon, d’une longueur d’environ 3,4 km, s’étend de la route de la Bravoure au boulevard Valcartier et portait le nom officiel de Rue de Montolieu.
  • Le débit journalier moyen de la route est de 11 200 véhicules. Quant à celui de la route de la Bravoure, que la route Léo-Major vient croiser, il est estimé entre 16 000 et 22 500 véhicules par jour (source : MTQ, 2019).
  • Créée en 1912, la Commission de toponymie est l’organisme responsable de la gestion des noms de lieux du Québec. Elle les officialise, les diffuse et donne son avis au gouvernement sur toute question touchant la toponymie. La Commission a comme mission de s’assurer que le territoire du Québec est nommé avec justesse pour permettre le déplacement efficace des biens et des personnes, ainsi que d’inventorier, d’officialiser et de mettre en valeur les noms de lieux.

Lien connexe


Source :
Chantal Bouchard
Porte-parole
Commission de toponymie
514 873-6567 ou, sans frais, 1 888 873-6202
porteparole@oqlf.gouv.qc.ca

Date de la dernière mise à jour : 2021-11-10

English  |  Español