Logo du gouvernement du Québec.
Commission de toponymie

Recherche avancée

Chroniques

Deux par deux rassemblés

Deux par deux rassemblés.

© iStock

Saviez-vous que de belles histoires d’amour se cachent derrière des noms de lieux du Québec?

Il arrive, en effet, que deux lieux très proches l’un de l’autre soient désignés en souvenir d’un couple d’amoureux.

Pour découvrir trois de ces couples rappelés dans la toponymie, lisez ce qui suit.

Commençons par le couple qui symbolise par excellence l’amour avec un grand « A ». C’est dans les noms de deux lacs de Charlevoix, situés côte à côte, que le couple mythique imaginé par Shakespeare est rappelé, soit Lac Roméo et Lac Juliette.

Le lac Roméo et le lac Juliette, dans Charlevoix.
Le lac Roméo et le lac Juliette, dans Charlevoix
© Google Earth

Passons maintenant de la fiction à la réalité. La toponymie compte quelques exemples de couples québécois historiques. À Beaumont, en Chaudière-Appalaches, on a rendu hommage à un couple du tout début de la Nouvelle-France. Il s’agit de Charles Couillard (1647-1715), qui est devenu seigneur des Islets et de Beaumont en 1672, et de son épouse, Marie Pasquier (1638-1685), une Fille du roi issue d’une famille noble, arrivée à Québec en 1667. Leur union est immortalisée par les noms Rue Charles-Couillard et Rue Marie-Pasquier, qui désignent deux voies de communication se croisant.

La rue Charles-Couillard et la rue Marie-Pasquier, à Beaumont.
La rue Charles-Couillard et la rue Marie-Pasquier, à Beaumont
© Pier-Luc Tétu

De même, à Mirabel, un couple de patriotes ayant participé aux événements de 1837 et 1838 est rappelé dans le nom d’un bâtiment classé immeuble patrimonial, Maison Jean-Joseph-Girouard, et dans celui d’un espace vert qui lui est adjacent, Parc Émilie-Berthelot.

Maison Jean-Joseph-Girouard, à Mirabel
Jean-François Rodrigue, 2004.
Maison Jean-Joseph-Girouard, à Mirabel
Jean-François Rodrigue, 2004, © ministère de la Culture et des Communications

Ce sont là quelques traces laissées par de belles histoires d’amour dans la toponymie.

Chronique parue le 10 février 2022.

Date de la dernière mise à jour : 2022-03-02

English  |  Español